Accès des entreprises au crédit T4 2017

Actualité du recouvrement Indicateurs Banque de France
L’accès au financement bancaire s’améliore, sauf pour les crédits de trésorerie des TPE
  • La demande de nouveaux crédits est stable. Pour les PME comme pour les TPE, en cas d’absence de demande de crédit, la cause principale est l’absence de besoin, quel que soit le type de crédit.
  • L’accès des PME aux crédits de trésorerie reste élevé en moyenne et progresse même par rapport au troisième trimestre : 84 % des PME obtiennent totalement ou en grande partie les crédits demandés (contre 80 % au troisième trimestre). L’accès aux crédits d’investissement reste encore plus aisé : 96 % des PME obtiennent (en totalité ou à plus de 75 %) les crédits souhaités. S’agissant plus particulièrement des crédits d’équipement, l’obtention se maintient à haut niveau (91 %).
  • L’accès des TPE aux crédits de trésorerie baisse légèrement (65 % après 67 %), sans s’écarter de la moyenne des derniers trimestres. L’obtention de crédits d’investissement reste plus large : 85 % des TPE ont obtenu en totalité ou en grande partie les financements souhaités.
1 – Petites et moyennes entreprises (PME : 10 – 249 salariés)
Source : Banque de France
  • Pour leurs besoins d’exploitation, les PME peuvent faire appel à leur banque pour obtenir, souvent en début d’année, des lignes de crédit leur donnant droit à tirage au cours de l’année, et/ou pour obtenir des crédits de trésorerie spécifiques en cours d’année.
  • La part des PME déclarant demander des lignes de crédit évolue à peine (39 % après 37 %). Ces demandes sont largement satisfaites.
  • 61 % des PME ont mobilisé des lignes de crédit ce trimestre, comme le trimestre précédent.
  • S’agissant des nouvelles demandes de crédits – hors tirage sur des lignes de crédit préalablement accordées – :
  • La demande de crédits de trésorerie est quasiment stable : 7 % des PME ont demandé un crédit, après 6 % au troisième trimestre.
  • L’accès au crédit de trésorerie reste élevé en moyenne et progresse même un peu : 84 % des PME obtiennent en totalité ou en grande partie les financements souhaités, contre 80 % le trimestre précédent.
  • La demande de nouveaux crédits d’investissement se situe à 24 % des PME, contre 22 % au troisième trimestre.
  • L’obtention de crédit d’investissement est à nouveau très élevée. 96 % des PME obtiennent (en totalité ou à plus de 75 %) les financements souhaités, après 94 % au T3..
  • Seules 3 % des PME signalent une hausse du coût global du financement obtenu.

2 – Très petites entreprises (TPE : 0 – 9 salariés)

Sources : FCGA et Banque de France
  • La demande de crédits des TPE est quasiment stable, que ce soit pour les crédits de trésorerie (6 % après 7 %) ou d’investissement (11 %).
  • L’accès au crédit de trésorerie baisse légèrement : 65 % des TPE ont obtenu en totalité ou en grande partie les crédits demandés, après 67 % au troisième trimestre.
  • L’obtention de crédits d’investissement reste plus large : 85 % des TPE obtiennent (en totalité ou à plus de 75 %) les crédits souhaités, après 84 %.
3 – Entreprises de taille intermédiaire (ETI : 250 – 4 999 salariés)
Source : Banque de France
  • 48 % des ETI déclarent avoir demandé des lignes de crédit. 74 % des ETI ayant obtenu des lignes de crédit utilisent leur possibilité de tirage, après 71 % au troisième trimestre.
  • La demande de nouveaux crédits de trésorerie est stable : 10 % des ETI ont sollicité un financement. L’obtention (en totalité ou à plus de 75 %) reste élevée à 89 %, après 92 % au trimestre précédent.
  • La demande de crédits d’investissement faiblit légèrement : 27 % des ETI ont sollicité un financement, après 29 % au T3. 98 % des ETI obtiennent en totalité ou en grande partie les crédits demandés. Sur les seuls crédits d’équipement, l’obtention est un peu moins forte (87 %). 
  • Les ETI ont accès au marché des titres privés, ce qui doit être pris en considération dans l’interprétation des résultats les concernant.