Formation au recouvrement amiable

Formation au recouvrement amiable: optimisez votre poste client et réduisez votre DSO (days sales outstanding)

 

I) Informations sur la formation
Publics visés :

– dirigeants d’entreprise (petite et moyenne)
– direction administrative, comptable et financière
– toute personne chargée de la relance des impayés

Objectifs :

Améliorer votre poste client avec cette formation :
savoir organiser le recouvrement de ses impayés, maîtriser et mener l’entretien téléphonique avec un débiteur, savoir négocier, valider et suivre un accord ou une promesse de paiement conclue avec le débiteur et connaître toutes les procédures amiables et judiciaires liées au recouvrement de créance

Durée :

1 journée (6h) 9h-12h et 14h-17h

II) Contenu de la formation

Plan :

Introduction

a) présentation, tour de table, recueil des attentes

b) conditions préalables à tout recouvrement :
1) conditions quant aux qualités de la créance. Une créance actuelle, existante, certaine, liquide, exigible et non prescrite (délais de prescriptions)
2) conditions quant aux qualités des parties et du droit applicable : Code de Commerce ou Code de la Consommation ?

c) les principales clauses à insérer dans les CGV et les factures pour se protéger : clause pénale, clause de pénalité de retard, clause résolutoire, clause de réserve de propriété, clauses obligatoires par la loi, clauses prohibées par la loi

d) Prévenir les impayés : la veille des comptes clients
1) analyser son compte client : les outils informatiques et comptables à connaître (nombre de factures impayées, fréquence des contrôles, comptabilité bien tenue, système informatique, facturation, devis et dépassement de devis)
2) connaître les textes législatifs utilisés pour la phase amiable : votre légitimité à agir contre son débiteur (quelles solutions s’offrent à moi ?)
3) bien choisir son mode de relance (sms, mail, courrier)

I) Le recouvrement amiable

1) intervenir auprès du débiteur
a) bien choisir le contenu des relances (de l’ouverture (échéancier) à la fermeté)
b) établir un scénario de relances
c) informations nécessaires à demander au débiteur : les informations de solvabilité, des délais de perception des rémunérations (fin ou début de mois)
d) techniques de persuasion pour la conduite de l’entretien téléphonique
1- les fondamentaux (voix, fermeté, empathie)
2- les phrases prohibées et conseillées
3- cas particuliers des débiteurs très difficiles (de mauvaise foi, insultant, etc)
d) traiter les objections et gérer un litige

3) le suivi de la relance amiable : valider et suivre l’accord négocié (surveiller, relancer)

4) mise en pratique : face à un débiteur difficile (insultant, de mauvaise foi, récalcitrant)
FIN DE LA MATINEE
5) quel comportement adopter face à une créance irrécouvrable à l’amiable ? (abandon ou procédure judiciaire)

II) Le recouvrement judiciaire

1) Introduction à l’organisation juridictionnelle et aux grandes règles de procédures civiles
1) comprendre l’organisation judiciaire
2) comprendre la procédure civile réforme de la justice loi du 23 mars 2019, décret du 11 décembre 2019 (réforme de la procédure civile)

2) identifier les différents acteurs judiciaires et leurs coûts (avocat, huissier, coût d’une procédure)

3) introductions aux différentes procédures judiciaires
a) l’injonction de payer
b) la procédure au fond
c) les procédures d’exécution
– le chèque impayé
– le référé-provision
– les différentes saisies
– délivrance d’un titre exécutoire et apposition de la formule exécutoire par le juge

4) créances et procédures collectives : réagir efficacement face à la banqueroute
a) la veille judiciaire (société.com, etc)
b) différents types de créanciers et de leur ordre de priorité dans la distribution
c) conséquences d’un dépôt de bilan
– pour le débiteur
– pour le créancier
– de nouveaux interlocuteurs : les administrateurs judiciaires, les mandataires liquidateurs
d) les déclarations de créances : les délais de déclaration d’une créance et les délais de forclusion »